Président de la SRC

Chad Gaffield - Président (2017-2019)

Chad Gaffield

Chers et chères collègues, partenaires et ami(e)s,

Parmi les nombreux événements exaltants organisés au cours de notre rassemblement annuel de novembre, vous avez pu remarquer le spectacle de danse du cerceau offert par Shanley Spence et Wayne Ruby Jr lors de la cérémonie d’ouverture qui se tenait dans la galerie d’art de Winnipeg. Ce spectacle captivant nous a invités à nous questionner, dès le début des événements du weekend, sur la pensée holistique autochtone. Pour ma part, j’ai pensé aux liens qui existent entre deux thèmes importants pour la recherche et la science : le savoir autochtone et la recherche numérique sur des phénomènes complexes. Ces rapports me venaient à l’esprit, au rythme des figures de cerceau qui apparaissaient, disparaissaient et se transformaient en des configurations exponentiellement plus dynamiques, homogènes, musicales et visuelles. De manière plus générale, mes réflexions au cours du spectacle se sont portées sur les possibilités prometteuses inhérentes aux relations entre différentes épistémologies et la métaphysique.

Un des aspects intéressants du rassemblement annuel de la SRC est l’occasion d’engager la conversation avec des leaders exceptionnellement talentueux dans tous les domaines, de plusieurs générations et issus de nombreuses communautés nationales et internationales. D’une importance toute aussi spéciale figure bien sûr la chance d’accueillir chaleureusement les nouveaux membres et membres du Collège, de découvrir leurs réalisations remarquables et de parfois discuter avec eux après leurs présentations Pecha Kucha. Ces présentations, récemment mises en place, sont en train de devenir incontournables, avec plus de 50 participants ayant contribué aux deux jours de l’événement. Pour ma part, ce fut un réel privilège d’accueillir les nouveaux membres et membres du Collège et de faire l’éloge de leurs réalisations ainsi que de tous ceux qui ont soutenu leurs travaux, tels que nos membres institutionnels.

Outre la célébration de l’excellence et l’engagement au-delà des frontières conceptuelles et institutionnelles, le weekend de la SRC a permis de franchir des étapes importantes, comme notamment l’approbation de notre nouveau plan stratégique, résultant de nos consultations pancanadiennes tout au long de l’année écoulée. La base du plan stratégique repose sur la définition de l’excellence en tant qu’excellence inclusive. Dans ce contexte, trois ambitions guident nos activités, tout en bâtissant sur notre passé et en encourageant les efforts actuels pour embrasser les défis et les opportunités du 21e siècle : 1) mobiliser les membres ; 2) stimuler de nouvelles contributions ; et 3) soutenir l’élan de la SRC. Ainsi, notre nouveau plan stratégique bénéficie de trois comités permanents du Conseil ainsi que de récentes initiatives relatives au renouvellement des processus de nomination et de sélection ainsi qu’à la mise à jour de nos moyens mis en pace pour apporter nos contributions intellectuelles aux problématiques sociétales urgentes. Le nouveau plan stratégique s’engage à améliorer la communication interne et externe (grâce à une nouvelle stratégie numérique) par une présence régionale accrue et un engagement ciblé à l’international. Une collaboration élargie et approfondie avec des groupes et organisations sœurs au Canada viendra étayer ces initiatives. A l’interne, nous accorderons une attention accrue à la transparence et à l’efficacité en améliorant continuellement notre gouvernance et notre gestion. La version complète du plan stratégique sera publiée en janvier 2018 et nous invitons tout un chacun à poursuivre ces trois objectifs pour les cinq prochaines années.

Lors de la réunion du Conseil en novembre, nous avons également eu l’occasion d’exprimer notre profonde gratitude à Maryse Lassonde à l’occasion de la fin de son mandat en tant que Présidente, qui fut marqué par de nombreuses réalisations telles que le changement d’administration et le leadership en matière d’équité et de diversité au sein et au-delà de la SRC. Maryse continuera heureusement à siéger en tant que Présidente sortante au sein du Conseil et nous nous réjouissons de pouvoir continuer à bénéficier de ses contributions.

Parallèlement, nous avons honoré nos trois Présidents d’académie qui ont apporté d’importantes contributions pendant leurs mandats : Irving Abella, Constance Backhouse et Jamal Deen. Nous avons également tenu à remercier Jeremy McNeil pour son dévouement à l’amélioration de l’engagement international de la SRC au cours de la dernière décennie.

Tout au long de l’année 2016, j’ai eu le privilège, en tant que Président-élu, de travailler avec les Présidents entrants des académies : Jean Grondin, Alain Gagnon et Vijaya Rhaghavan. Notre nouvelle Secrétaire aux affaires internationales, Marie D’Iorio, a travaillé fort à l’ébauche d’une stratégie d’engagement à l’international. Lors de notre assemblée annuelle, nous avons également salué Joanna Quinn, qui entame son année en tant que Présidente-élue du Collège. Ces nouveaux membres se joignent à Cynthia Milton (Présidente du Collège), Sheila Embleton (Secrétaire honoraire) et Jean-Marie Toulouse (Trésorier honoraire) pour constituer le Conseil de l’année à venir. Soutenus par le personnel talentueux et dévoué de la SRC à la Maison Walter, nous avons déjà commencé à nous concentrer sur la mise en application de notre plan stratégique et nous espérons que vous continuerez à collaborer et à vous engager.

Lors de son allocution prononcée au cours du dernier événement organisé au Musée canadien pour les droits de la personne, son Excellence la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a mis l’accent sur le fait que « le Canada et le monde font face à de nombreux défis et opportunités, pour la plupart d’entre eux complexes et entremêlés. Nous avons besoin de l’engagement de tous, et en particulier des esprits talentueux et créatifs de la Société royale du Canada pour coopérer, avancer et trouver des solutions pour l’avenir ». Notre plus grande aspiration est de pouvoir, à l’aide d’un plan stratégique ambitieux, contribuer collectivement à garantir un meilleur avenir pour le Canada et le monde.

Assurément vôtre,
Chad Gaffield

Décembre 2017