Président de la SRC

Chad Gaffield - Président (2017-2019)

Chad Gaffield

Chères et chers collègues de la SRC,

Au nom du Conseil, je suis heureux de partager avec vous le Plan stratégique 2018-2022 de la SRC, intitulé Mobiliser, Stimuler, Soutenir. Bien que le Plan ne sera officiellement lancé qu’au cours des prochains événements nationaux et internationaux, je vous invite à rebondir sur les consultations de l’année dernière en explorant les possibilités de participer à la mise en œuvre de nos trois ambitions stratégiques. 

Les actions que nous entreprenons en ce moment suivent la ligne des récents débats. Parmi les activités en cours, comptons la mise en place des recommandations formulées par notre groupe de travail sur le processus annuel de nomination et de sélection des membres. A cette fin, j’ai le plaisir de rapporter que nos Présidents d’académie ont confirmé, lors de la dernière réunion du Conseil, que tous les comités de sélection étaient au complet et que leur composition respectait les principes de la SRC en matière d’inclusion, d’équité et de diversité afin de permettre des prises de décision fondées sur les normes d’excellence les plus élevées. Parallèlement, une mise à jour du Guide a été entamée et devrait être publiée au début de cet été pour être applicable aux candidatures attendues pour le 1er décembre 2018. Veuillez identifier dès que possible les éminents scientifiques, chercheurs et artistes dont l’adhésion à la Société promouvrait l’engagement historique envers l’excellence.

Notre intention de profiter de la présidence canadienne du G7 pour mettre en relation les contributions nationales et internationales s’est concrétisée en des événements qui se dérouleront dans les prochains mois. En phase avec notre stratégie de partenariats, nous collaborons avec les organismes subventionnaires fédéraux (les Instituts de recherche en santé du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et le Conseil de recherches en sciences humaines) ainsi qu’avec le Conseil national de recherches, l’Institut canadien de recherches avancées et le Fonds de recherche du Québec. De plus, nous travaillons avec les académies du G7 pour apporter des contributions majeures qui enrichiront les réunions ministérielles et les discussions sur les thèmes déterminés par le Gouvernement du Canada.

Sous la supervision de Marie D’Iorio, notre Secrétaire aux affaires internationales, la rédaction conjointe de « déclarations » sur les thèmes percutants « Notre avenir numérique » et « La pérennité de l’Arctique » est en cours, grâce aux spécialistes de la SRC, Catherine Middleton, Jackie Dawson et aux autres auteurs. Les versions finales seront présentées peu de temps avant la rencontre politique du G7 qui se tiendra les 8 et 9 juin à Charlevoix. D’ici là, nous travaillons avec nos partenaires nationaux et internationaux sur une série d’événements dont l’objectif est de partager des conclusions d’études et des points de vue pertinents. De plus, je souhaite remercier toutes celles et ceux qui contribuent à l’organisation des ces événements qui seront annoncés dans les semaines à venir. 

Nous prévoyons d’autres événements relatifs au G7 dans le courant des mois d’automne, dont des rencontres faisant progresser les connaissances dans un contexte sociétal difficile pour la science et les chercheurs ainsi que des débats sur les politiques et les pratiques au sein de la communauté de recherche. Tandis que l’expression « fake news » remonte au moins au dix-neuvième siècle, les débats publics actuels soulevés dans le monde entier appellent les dirigeants à se pencher sur la manière dont le savoir et la compréhension du passé et du présent définissent nécessairement le contexte dans lequel des délibérations raisonnées sont entreprises à propos de l’avenir. Comme toujours, vos initiatives sont les bienvenues pour faire progresser cette facette de notre plan stratégique en tant que partie intégrante des activités du G7.

Parmi de nombreuses autres initiatives prometteuses récentes, nous avons été ravis d’apprendre que des membres de la SRC issus de The University of British Columbia se sont rassemblés afin d’explorer les possibilités de susciter un engagement local en vue d’une collaboration pancanadienne et pour approfondir et enrichir l’impact de notre plan stratégique et des activités complémentaires. Cet exemple souligne l’importance générale pour la SRC d’accroitre et de faciliter les échanges afin de tirer pleinement parti des possibilités qu’offre notre diversité disciplinaire, générationnelle et géographique. Nous avons par exemple urgemment besoin d’une stratégie numérique pour étayer un plan de communication robuste afin de respecter les engagements pris dans notre plan stratégique, et nous vous invitons à exprimer votre intérêt dans ce domaine. Une possibilité immédiate, par exemple, est le poste au sein du Conseil de Secrétaire du Comité des communications, qui est actuellement vacant. De manière plus générale, nous souhaitons offrir aux membres de la SRC des possibilités de participation plus claires afin de poursuivre nos ambitions étant donné les opportunités accrues en ce moment. 

Le point culminant de notre cheminement au cours de l’année 2018 sera, évidemment, notre assemblée annuelle qui se tiendra à Halifax, grâce à la Dalhousie University et d’autres partenaires dont des membres institutionnels. L’organisation des événements qui se tiendront du 15 au 18 novembre se déroule comme prévu et nous attendons tous l’apogée des contributions relatives au G7 et l’évaluation des progrès par rapport à notre plan stratégique.

L’assemblée annuelle de cette année nous fera bénéficier du chapitre SRC Atlantique qui organise depuis 2008 de nombreuses initiative innovantes et percutantes dans la région, grâce au généreux soutien d’Arthur et de Sandra Irving. Permettez-moi de profiter de cette occasion pour féliciter et remercier profondément Christl Verduyn et Gwendolyn Davies, les co-présidentes de SRC Atlantique, qui terminent leur mandat plus que productif. Sous leur direction, SRC Atlantique est devenu un modèle qui démontre comment une Académie pancanadienne et engagée à l’international bénéficie d’activités menées au niveau régional et qui ont des impacts à de nombreux niveaux. Nous espérons que ce précédent inspirera les dirigeants de toutes les communautés pour collaborer avec nous ainsi qu’avec des partenaires locaux afin d’établir d’autres sites de la SRC au Canada.

Grâce à la collaboration des membres de la SRC, du personnel et de la communauté dans son ensemble, 2018 promet d’être le reflet puissant de la capacité de la SRC à mobiliser les membres et d’autres partenaires ; stimuler de nouvelles contributions pour résoudre des questions complexes ; et soutenir l’élan de la SRC pour que les résultats des initiatives soient durables. Nous restons en contact et je vous souhaite le meilleur pour les mois à venir. 

Assurément vôtre,

Chad Gaffield, OC, MSRC

Février 2018